« Le nouveau chocolatier-torréfacteur de Pyramides »

Publié par Time Out Paris le lundi 25 février 2019 :

« Pour qui ? Les vrais amateurs de grands chocolats.

Produits cultes ? La tablette de choco blanc au lait de brebis, les carrés choco noir fourrés au gomasio.

À deux pas du Jardin du Palais Royal, cette discrète façade blanche ouverte fin octobre 2018, est la nouvelle adresse des amateurs de grands crus et des habitués du quartier. Le sac en toile de jute à l’entrée et la verrière au fond ne trompent pas : c’est une boutique, mais aussi un atelier. Formé à la bonne école (le MOF Franck Fresson; Patrice Chapon; la Maison du Chocolat), le jeune Marc Chinchole (26 piges au compteur !) est un vrai passionné qui tient à maîtriser la chaîne de production de A à Z, du sourcing des fèves de cacao jusqu’à la confection même des chocolats, en passant par le triage et la torréfaction. Des fèves estampillées commerce équitable, cultivées sans pesticides et issues de petites fermes d’Afrique et d’Amérique du Sud.

Ce puriste travaille la pâte sans lécithine de soja ni aucun autre émulsifiant. En bouche, des goûts très francs, une réelle densité, de l’originalité. Ses petits carrés pralinés et tachetés de couleur façon bonbons fourrés ont tout bon, à la fois exotiques (vert aux deux citrons ou étonnant et addictif jaune au gomasio), et gourmands (intense noix de cajou ; noisette; gianduja; feuilletine…). Les prix n’attigent pas, surtout au vu de la qualité : 15,50 € le ballotin de 12 chocolats ; 30 € les 24 chocolats  et 58 € les 48 pièces.

Mention spéciale pour les tablettes (7,50-8,90 €) : exceptionnel noir Maya Moutain du Belize, surprenant blanc au lait de brebis (fève du Pérou). De temps en temps, quand ça lui chante (et en fonction des arrivages), le zigue concocte une vingtaine de tablettes mono-origine en édition limitée (les fameuses « tablettes de cacao » à 9 € pièce : l’impression de mordre dans la fève). Pour aller avec le café, ses orangettes (à l’amertume parfaitement dosée), ou ses florentins sur base de chocolat noir passent crème. En voilà un qui a tout compris. »

Par Tina Meyer

À retrouver sur le site Time Out Paris via le lien suivant : https://www.timeout.fr/paris/shopping/linstant-cacao?fbclid=IwAR2AGpG4lpSyDSaX3QUD0f-PR_WQGuT8dTGr7UY0QBxBL1zUV0WbPJcSC7k